Sanguine

Appelée aussi craie rouge, la sanguine était un mélange de kaolin et d'hématite d'une gamme de couleur s'étandant du brun rouge foncé à celle de la terre cotta. Un papier doux, possédant un peu de grain, met en valeur l'aspect friable de ce matériau tout en conservant ses qualités propres. Cette combinaison donne au dessin une remarquable homogénéité visuelle.
La faculté d'emploi de la sanguine, ses coloris chauds particulièrement flatteurs, rappelant ceux de la peau, en font un matériau de prédilection pour le nu et le portrait. Elle fut abondemment employée dès la Renaissance, notamment par Léonard de Vinci qui en tira son fameux effet de sfumato.
La technique composite dit des trois crayons (pierre noire, craie blanche et sanguine) fut utilisé au XVIème siècle pour le portrait.