Regard fuyant

Amie! Regard fuyant, tu ne réponds pas.
Ton absence me soulève et m’effraie!
Tu n'entends plus ce rêve que l'on faisait,
A deux, corps égarés au milieu des draps.

Revient dans le jardin cueillir la rose
De la promesse non encore éclose.
Bel oiseau ivre, égaré, suit la flamme,
Vertige de l'amour, cœur de nos âmes.

Amie! Regard fuyant, tu n'entends donc plus
Ce silence plein de vie. Ton œil chantait
Tout en riant, pour l'être que tu aimais.
Ferme les yeux! Car sans toi, je suis perdu.....

Poème et dessin de Jean-Joseph Chevalier
Dessin inspiré par Marie Lussignol